Un homme sauvé suite à l’intervention rapide des policiers et citoyens

Deux policiers et deux citoyens sauvent la vie d’un cycliste grâce à une intervention rapide et l’utilisation d’un défibrilateur externes automatisé (DEA)

 

Le 17 octobre dernier, à Saint-Joseph-du-Lac, l’intervention rapide de deux citoyens et de deux agents de police de la Régie de police du Lac des Deux-Montagnes (RPLDM) a permis de sauver la vie d’un cycliste.

 

À 13h56, un appel est logé au Centre de communication Santé Laurentides Lanaudière pour un homme en arrêt cardio-respiratoire près de l’intersection de la 38e rue et de la 60e avenue à St-Joseph-du-Lac. Les actions prisent dans les minutes qui suivent seront cruciales pour la survie de la victime.

 

Arrivés sur place dans la minute qui suit, l’agent Nicolas Boivin et l’agente-sénior Patricia Galipeau s’empressent à poursuivre les manœuvres de réanimation qui étaient prodigués par un ami de la victime. Possédant un défibrillateur externe automatisé (DEA), le duo de policiers a rapidement été en mesure d’administrer un choc.

 

Lorsque les paramédics sont arrivés sur la scène, malgré l’inconscience du patient, ils ont pu apprécier un retour de pouls. Ils ont ensuite poursuivi les soins nécessaires en route vers l’hôpital de Saint-Eustache.

 

« Nous sommes fiers du travail effectué par nos agents. La rigueur et la rapidité d’intervention de nos équipes et le partenariat que nous avons depuis plusieurs années avec le CISSS des Laurentides permettront sans doute de sauver plus de vie » Patrick Denis, Directeur RPLDM.

 

 

La réanimation cardio-respiratoire (RCR) et l’utilisation d’un DEA sont des techniques que les policiers apprennent dès leur formation collégiale. Tout au long de leur carrière dans les Laurentides, les policiers devront maintenir leurs compétences à jour. Les formations de maintien des compétences RCR-DEA annuelles pour policiers sont dispensées par des paramédics-instructeurs de la coordination des services préhospitaliers d’urgence du CISSS des Laurentides. Cette équipe assure également l’amélioration continue de la qualité des interventions.

 

 

« Notre organisation a mis sur pied un programme avec l’ensemble des services de police de la région des Laurentides. Celui-ci consiste à fournir des défibrillateurs externes automatisés (DEA) pour chaque véhicule et offrir une formation spécifique aux policiers, policières. Nous avons ici un exemple concret de la réussite de ce programme et de l’importance de l’implication de tous nous démontrant, une fois de plus, que des manœuvres de réanimation rapides et l’accès à la défibrillation permettent de sauver des vies. » Rosemonde Landry, Présidente directrice générale du CISSS des Laurentides.

-30-

 

À propos de la Régie de police du Lac des Deux-Montagnes

La Régie de police du Lac des Deux-Montagnes dessert une population de près de 50 000 habitants, répartie dans les villes de Deux-Montagnes et de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, ainsi que dans les municipalités de Saint-Joseph-du-Lac et de Pointe-Calumet. Ce territoire bordé par le lac des Deux Montagnes au sud compte de nombreuses pistes cyclables, parcs, marinas et descentes de bateaux. Deux gares de la ligne de train de banlieue Deux-Montagnes mènent au centre-ville de Montréal. Les policiers patrouillent un territoire principalement résidentiel comprenant 12 écoles primaires, 3 écoles secondaires, 2 écoles destinées aux adultes et 1 école spécialisée.

 

 

 

 

 

 

infocrime_144x72px
cavac_144x72px
amber_100x50px

RÉGIE DE POLICE DU LAC DES DEUX-MONTAGNES

Il est prioritaire d’offrir à la communauté un service transparent et intègre de proximité et d’écoute. Le respect de l’individu et de la propriété forment l’assise de chacune des interventions auprès des citoyens.

ADRESSE

615, 20ème avenue
Deux-Montagnes (Québec) J7R 6B2

Téléphone : 450 473-4686